Toussaint " Fête de tous les Saints ! " 1er Novembre 2013

Toussaint " Fête de tous les Saints ! " Appeler à devenir saint !

 

Vendredi 1er novembre 2013 : Toussaint " Fête de tous les Saints ! "

Appeler à devenir saint !


"La sainteté est une force communicative !" (Saint Ambroise)

 

« N’ayez pas peur de devenir des saints. »

Cette invitation incessante de Jean-Paul II aux jeunes nous paraît tellement irréaliste que nous risquons de croire qu’elle s’adresse à d’autres et non pas à nous.

La vie de sainteté ne vient pas d’abord de nous-mêmes ni de ce que nous faisons. Elle vient d’abord du regard que Dieu pose sur nous en Jésus Christ. Nous sommes des enfants appelés au bonheur et à la vie.

Les saints ont su se laisser combler par le regard d’amour du Père, ils ont sans cesse puisé à la source de leur baptême, et ils ont développé pour leurs frères souffrants des initiatives de proximité, de bonté, d’amour : l’amour de Dieu a pris visage à la suite de Jésus, à travers eux.

Dieu nous appelle au bonheur, à être ce que nous sommes, ses enfants, pour devenir à notre tour des sourciers, semeurs de paix, de joie, de justice et de paix.

Le chantier est immense, des chemins nouveaux sont à inventer : le chemin du bonheur d’abord reçu pour pouvoir, sans le retenir, le partager, le donner.

 

La Toussaint nous invite à fêter les saints. Mais qu’est ce qu’un saint ? Comment le devenir ? Faut-il faire des miracles, avoir des visions, entendre des voix ? Faut-il une reconnaissance officielle, être canonisé en grande pompe ?

L’Eglise nous invite à voir dans la sainteté un chemin pour tous.

Un saint n’est pas un étranger lointain ! Ce n’est ni un héros ni un modèle de vertu.

C’est un frère ou une soeur qui nous a précédé dans la foi et reste attentif à notre vie. Le saint est un exemple vivant de ce qui est possible pour chacun d’entre nous : à la suite de Jésus, faire de notre vie, une vie sainte.

Pour devenir saint, il n’y a pas 36 000 chemins : il suffit de répondre pleinement à l’amour de Dieu en vivant l’Evangile. C’est-à-dire en aimant, à notre tour, les autres.

 

En ce sens, les saints sont réellement des modèles pour les chrétiens.

Non dans l’imitation de leur vie, mais dans l’imitation de la liberté avec laquelle ils ont marché avec Jésus-Christ.

L’un aura pu donner sa vie dans le martyr, un autre fonder d’un ordre, un autre vouer son existence aux pauvres, un autre encore être tout simplement portier dans une école ...

Les saints sont auprès de Dieu. Ils sont vivants. C’est le sens de notre fête aujourd’hui.

Les saints n’ont pas abandonné la solidarité humaine.

" Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre.. "affirmait Thérèse de Lisieux.

 

Et c’est en ce sens qu’il faut lire les miracles : ils sont la preuve de l’attention d’un saint à ses frères humains.

Rien d’étonnant donc à ce qu’un miracle soit reconnu comme un des éléments qui entrent en compte dans la canonisation d’un individu.

Alors, bonne fête à vous aussi !

Merci au Site de la Paroisse de Cormeilles la Frette