Joie de l'Evangile

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

2° rencontre de Carême : La Joie de l'Évangile ce samedi 29 mars 2014, selon la proposition du Pape François : « vivre une rencontre-avec l'amour de Dieu, qui se convertit en heureuse amitié ».

Joie de l'Évangile

 

2° rencontre de Carême 2014.

 

Nous étions plus nombreux, ce samedi 29 mars 2014 à 16h (57 personnes)

l'échange a été fourni.

mais comment rédiger une charte quelles propositions faire pour notre secteur ?

...la suite est remise à plus tard

 

Par contre nous avons essayé de vivre cette proposition du pape :
« vivre une rencontre-avec l'amour de Dieu, qui se convertit en heureuse amitié »
Vivre... essayer de sortir de l'échange intellectuel....

Nous avons osé un geste : après avoir écouté la parole de Dieu, l'exultation de Marie, la joie d'Elisabeth, nous avons chanté : « je cherche le visage du Seigneur tout au fond de vos cœurs »

et nous tournant vers un voisin en prenant le temps de plonger dans son regard nous avons dit
« (Nom de la personne) ...Jésus est en toi. »

 

le père Michel à la messe suivante a invité à reprendre ce geste...

 

Un chemin se dessine pour certains, avec l'invitation  « à renouveler aujourd'hui même sa rencontre personnelle avec le Christ » (n°3 pape François)


Joie Evangile

 

Pour certains il est une attente de continuer ce genre de rencontre, 
en changeant de lieu pour permettre un face à face.

Pour sortir de l'anonymat qui emprisonne encore certains. Nous nous sourions mais nous ne nous parlons pas assez... pas avec tous...
 

Et si nous devenions plus rayonnants de Celui qui nous habite, une espérance qui se cultive...
 

Les TOP aussi seront les bienvenus pour permettre ces échanges ...

Quelques  catéchumènes étaient là, un échange avec Laurent notre diacre, et Claire.

 

Joie Evangile 2

 

Nous avons continué à tisser des liens...
 

Dany pour l'ELAM

Dommage, dommage....

Devenir des "rayonnants du Christ" !!!

Après avoir chanté "je cherche le visage du Seigneur ... tout au fond de vos cœurs",

Germaine a bondit pour nous dire : "Si seulement nous pouvions le vivre plus réellement

même à la sortie des messes..."
 

Voici son témoignage :

 

  Nous le savons, pourtant, qu'IL est Vivant !


   Sa promesse aux hommes de bonne volonté : la vie éternelle, où le Seigneur essuira toute larme de nos yeux, où nous partagerons, en ressucités, un bonheur incomparable aux plus grands bonheurs d'ici-bas!


    Hé bien, non! nous vivons comme si nous n'en étions pas sûrs. 

    et, comble: nous sortons de la messe avec des têtes d'enterrement !


   Est-ce que nous CROYONS que nous sommes d'avance des ressuscités ?
    C'est pourtant une nouvelle qui devrait nous stupéfier.

 

   Un jour je chantonnais avec ma petite fille , Marie, 3 ans à l'époque, un refrain  qu'elle connaissait, et là où il aurait fallu dire "Il est vivant", je chantais "la, la, la, la".
Et elle, péremptoire, " Il est vivant, Il est vivant ! "

Je pense que c'est toujours vrai pour elle maintenant : sa mère m'a rapporté une prière du soir où les trois racontent leur journée à Jésus...

Quand ça a été son tour, (et il y a souvent bousculade!) les parents ont entendu :

" Tu sais Jésus, Tu peux venir à la maison d'Oléron, et c'est pas pour te fâcher, mais il faudra téléphoner à Mamina avant ! "
   

On devrait plus souvent écouter les enfants !

Germaine
 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+