Jean Vanier reçoit le Templeton

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le Français Jean Vanier, fondateur des communautés de l'Arche, est couronné par le prix Templeton en mars 2015.

Jean Vanier reçoit le Templeton

 

Le Français Jean Vanier,

fondateur des communautés de l'Arche,

est couronné par le prix Templeton.


Cette grande conscience catholique, qui a voué sa vie aux handicapés mentaux, succède au dalaï-lama et à Desmond Tutu pour ce prestigieux prix.

 

Bel aréopage...
Après Mère Teresa, première lauréate en 1973, Alexandre Soljenitsyne ou, plus récemment, le dalaï-lama et Desmond Tutu, c'est le Français Jean Vanier qui, cette année, se voit attribuer le prix Templeton.

 

Cette distinction à la fois prestigieuse et dotée (environ 1,5 million d'euros) est décernée par la fondation anglaise éponyme à une personnalité qui s'est fait remarquer pour ses activités caritatives ou son dévouement dans l'entraide et la compréhension interreligieuse.

C'est donc logique que Jean Vanier soit ainsi récompensé puisque cette grande conscience catholique, personnage discret à la vie incroyable aujourd'hui âgé de 86 ans, a voué sa vie aux handicapés mentaux en créant les communautés de l'Arche.

 

À l'origine, pourtant, cet engagement est le fruit du hasard.
Né à Genève en 1928, fils d'un général canadien - engagé volontaire pendant la guerre de 14 et qui deviendra gouverneur général du Canada -, Jean Vanier s'embarque - à l'âge de 13 ans - dans la Royal Navy.
Et, un jour, évite de peu de mourir noyé. "Je suis tombé à l'eau, j'ai perdu connaissance et j'ai été emporté, nous a-t-il raconté. J'ai eu la vie sauve grâce au passage d'un autre navire. J'ai rencontré la mort, mais dès le lendemain, après quelques rasades de cognac, j'étais de nouveau au boulot."

 

Cet accident sera déclencheur. Et fondateur. Sans que l'intéressé s'en aperçoive vraiment à ce moment-là...
"Peu après, j'ai quitté la marine, je suis arrivé à Paris, où j'ai rencontré un prêtre (le dominicain Thomas Philippe, qui a marqué plusieurs générations, NDLR) qui s'occupait de personnes handicapées."
Nous sommes en 1963 et notre homme est convié à visiter une institution près de Meaux.
Il en ressort "horrifié", confie-t-il aujourd'hui.

 

"Horrifié"

"Il y avait quatre-vingts personnes enfermées dans cet établissement de quarante places et elles y subissaient de grandes violences, poursuit Jean Vanier.
J'ai réussi à extraire de cet enfer deux hommes sans famille, Raphaël et Philippe ; j'ai acheté une petite maison à Trosly, près de Compiègne, et, avec l'autorisation de la Ddass, nous nous sommes mis à cohabiter tous les trois.
C'est ainsi qu'a débutée notre grande aventure de l'Arche."

 

Quête de liberté

Cinquante ans plus tard, le mouvement compte cent quarante communautés dans quarante pays - dont trente et une en France.

 

"Quand j'ai démarré, j'avais un rêve, celui que les personnes handicapées soient considérées comme des êtres humains, souligne son fondateur. J'avais ce rêve, mais je ne savais pas du tout comment le réaliser. Je n'avais pas de plan, j'étais seulement porté par l'intuition du moment, un sentiment de providence et la certitude d'être proche des plus faibles.

J'ai fonctionné ainsi toute la vie. 
C'est pourquoi je dis souvent : Laissez les gens avoir des rêves !"

 

Cette quête de liberté, Jean Vanier en a fait son moteur, pour lui mais surtout pour les plus fragiles.

Il faut le voir vivre et rire à Trosly, en région parisienne, au milieu de ces hommes et de ces femmes mis au ban d'une société "obnubilée par l'image de la perfection".

 

"Ne restez pas dans vos clans sociaux, familiaux, amicaux, religieux, culturels, conseille-t-il souvent. Il faut aller vers les plus faibles. Chaque être humain est plus beau que l'on n'ose le croire."

Le pape François, qui l'a reçu avec ses protégés en audience privée au Vatican il y a un an presque jour pour jour, ne dirait pas mieux.


... Lire la suite est possible sur le point.fr

Merci au Site LEPOINT.FR
pour cet article de 
Jérôme Cordelier

 

Vidéo de Jean Vanier :

"Qu'est-ce que cela signifie d'être pleinement humain ?"

Site JEAN VANIER Cliquez ici 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+