Présentation du SEM, Sce Évang. des Malades

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le SEM, ou Service Paroissial aux Malades, a pour mission de traduire la sollicitude du Christ et de l'Eglise pour les personnes souffrantes. C'est au nom de la communauté chrétienne que les membres visitent toute personne atteinte dans sa santé, âgée, handicapée, isolée. Le Curé de la Paroisse, le Prêtre accompagnateur en est le Responsable.

Le Service Paroissial aux Malades

 

L'Eglise tout au long de son histoire a toujours manifesté son attention aux personnes les plus fragiles et les plus souffrantes; en cela, elle suit l'exemple de Jésus qui nous est montré dans l'Évangile si proche des malades.

 

"J'étais malade et vous m'avez visité" (Mt 25,36). "C'est un exemple que je vous ai donné pour que vous fassiez vous aussi, comme moi j'ai fait pour vous". (Jean 13,15).

Le Service Evangélique des Malades (S.E.M.), dit encore Service Paroissial des Malades, est un service diocésain rattaché  à la Pastorale de la Santé.

Le délégué diocésain, reçoit sa charge de l'évêque pour l'aider à réaliser sa propre mission : traduire la sollicitude du Christ et de l'Eglise pour les personnes souffrantes.

Chaque paroisse ou groupement paroissial organise son S.E.M à son niveau et celui-ci doit être l'émanation de la communauté paroissiale tout entière.

Son responsable, choisi par le curé, est envoyé en mission pour trois ans. Il ou elle constitue alors des équipes de bénévoles et veille à leur formation.

Ces bénévoles suivent ainsi une formation "kit visiteur " de trois jours, dispensée par la Pastorale de la Santé.

Ils y sont sensibilisés à la manière de visiter et d'accompagner les personnes malades ainsi qu'à la démarche de leur apporter la communion.

Leur mission est capitale et doit être visible au sein de la paroisse :

  • détecter les personnes malades isolées,
  • les relier à la communauté paroissiale en les visitant ou en priant avec elles,
  • leur amener la communion à domicile ou à l'hôpital,
  • signaler au curé toute personne désireuse de recevoir le sacrement des malades ou le sacrement de réconciliation.

 

"Plus ce service est visible, plus il repousse les frontières de la paroisse et plus il appelle les paroissiens à être eux mêmes vecteurs du Christ vers un frère ou une sœur malade" témoigne Marguerite de Feydeau responsable adjoint du S.E.M. pour le diocèse des Yvelines.

L'équipe diocésaine des Yvelines organise chaque année trois journées de formation très suivies pour les responsables d'équipes et les aumôniers sur un grand thème (Accompagner la fin de vie, Prier avec les malades, Les maladies psychiques...)

"Tout chrétien devrait se sentir appelé, nous sommes le visage du Christ"...

 

Merci à Bénédicte de Laborie, du Diocèse des Yvelines

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+