Témoignage: Équipes du Rosaire en Ariège

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Témoignage sur les Équipes du Rosaire en Ariège : Faire de nos maisons de petites Églises domestiques et Faire des Équipes du Rosaire un Mouvement missionnaire

 

Tous les mois, dans l'Ariège, cinquante équipes se réunissent autour du chapelet et du feuillet mensuel. Plus de 400 équipiers partagent cette prière à travers le diocèse. La répartition des Équipes est assez homogène, même si le Pays-d'Olmes-Mirepoix et le Couserans rassemblent une forte majorité d'Équipes.

 

Les Équipes du Rosaire en Ariège

« Venez... Et voyez ! »
 

En 2008, le pèlerinage du Rosaire à Lourdes a fêté ses cent ans. Le Rosaire, ou plus simplement, le chapelet quotidien est prié, tous les jours, par des millions de personnes, individuellement ou en groupe.

Cette prière humble, qu'aimait tant le pape Jean-Paul II et qu'il pratiqua toute sa vie, est à la portée de tous. Il n'est point besoin de posséder les sciences religieuses pour prier le chapelet. Cette prière — prière des pauvres par excellence — à la fois louange et intercession, jaillit du cœur de chacun et remise entre les mains de Marie, mère de Jésus, et notre mère à tous.

Au cœur de cette foule d'hommes et de femmes qui prie avec le chapelet, les Équipes du Rosaire apportent à cette spiritualité une dimension ecclésiale et missionnaire. Cette idée, c'est le père Joseph Eyquem, religieux dominicain de la Province de Toulouse, qui l'a lancée, il y a plus de cinquante ans. Certains, parmi nous, l'ont bien connu. L'Ariège a d'ailleurs bénéficié de son soutien et de son accompagnement pendant de longues années. En créant les premières Équipes du Rosaire, le père Eyquem visait deux objectifs, parmi d'autres.

1. Faire de nos maisons de petites Églises domestiques...

Où sont reçus, pour prier et méditer la Parole de Dieu, tous ceux qui le souhaitent. Il a mis l'accent sur l'accueil dans la maison de l'un d'entre-nous. La prière qu'il a composée à l'usage des Équipes du Rosaire, commence ainsi : « Vers toi je lève les yeux, Sainte Mère de Dieu ; car je voudrais faire de ma maison une maison où Jésus vienne, selon sa promesse quand plusieurs se réunissent en son Nom... »

C'est dans la simplicité de nos foyers que le père Eyquem a vu le développement des Équipes du Rosaire. Un lieu où l'on reçoit habituellement ceux que l'on aime, que l'on estime, que l'on respecte, et/ou qui frappent tout simplement pour demander un service, chercher un réconfort, un soutien, un accompagnement. Voilà ce que confirme la même prière du religieux : « Sois celle [Marie] qui chez moi reçoit, afin que ceux qui ont besoin d'être réconfortés le soient ; ceux qui ont le désir de rendre grâce puissent le faire, ceux qui cherchent la paix la trouvent... »

 

2. Faire des Équipes du Rosaire un Mouvement missionnaire...

Pour cela, Joseph Eyquem a mis à la disposition des Équipes un feuillet mensuel — quelques pages au format de poche — modeste lui aussi, facile à consulter et que l'on peut emporter avec soi. Ce n'est ni un précis de théologie, ni un manuel d'exégèse. Partant du principe que les Mystères du Rosaire (joyeux, lumineux, douloureux et glorieux) puisent à la source de l'Évangile, le père Eyquem a imaginé un livret qui soit, lui aussi, un cheminement facile, à partir d'un passage d'Évangile.

L'idée, c'est de s'approprier la Parole de Dieu, pour en vivre quotidiennement. Cela s'apparente fort à une lecture méditative, priante et contemplative (Lectio Divina), à la portée de tous. Repris en Équipe, le feuillet mensuel devient le support de la prière personnelle et communautaire. Au cours de la rencontre mensuelle qui réunit les membres de l'Équipe, chacun s'unit à la prière des autres, et apporte ses propres intentions. Méditation de la Parole et prise en charge des demandes de chacun constituent un exercice spirituel hautement missionnaire, puisqu'il permet à tous les Équipiers (du croyant au recommençant à croire) d'aller à la rencontre du Seigneur Jésus. Ainsi, les Équipes du Rosaire sont un lieu de rencontre, de prière et de formation, en Église.

 

3. En Ariège, un Mouvement bien vivant...

Tous les ans, le Mouvement des Équipes du Rosaire donne un thème qui balise les onze réunions mensuelles. En 2012-2013, c'est sur le thème : « Le mystère de l'Église-Vous êtes le temple de l'Esprit », que sont proposées les méditations.

Ainsi, tous les mois, dans l'Ariège, quarante-huit équipes se réunissent autour du chapelet et du feuillet mensuel. Plus de 450 équipiers partagent cette prière à travers le diocèse. La répartition des Équipes est assez homogène, même si le Pays-d'Olmes-Mirepoix et le Couserans rassemblent une forte majorité d'Équipes.

Une fois par an, une journée diocésaine permet à tous les Équipiers de se retrouver autour des responsables du diocèse, régionaux et nationaux.

En Ariège, le Mouvement est animé par une équipe placée sous la responsabilité de M. Lucien Camacho et du diacre Michel Carayol, aumônier diocésain. Cette équipe s'est adjointe, une secrétaire et une trésorière. Le conseil diocésain, composé des responsables de zones et de secteurs, assiste l'équipe d'animation.

Il y a sûrement une Équipe du Rosaire près de chez vous !

Renseignez-vous.

« Venez... Et voyez! » (Jean 1, 47) « Et que chacun reparte vers sa propre maison avec la joie d'avoir rencontré Jésus lui-même, Lui, le Chemin, la Vérité, la Vie. » (Fin de la prière du père Joseph Eyquem).

 

Diacre Michel Carayol, aumônier diocésain de l'Ariège

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+