L'Avent - Témoignage

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le temps de l'Avent, temps de l'attente : témoignage de Pierre

Voici qu’est revenu le temps de l’avent,

celui de l’attente, celui de l’espérance. Il y a bien des manières d’en parler. On peut le faire en poète, on peut le faire en prophète. Les images sont nombreuses. Comme une femme attend un enfant, l’église attend son sauveur. Comme un veilleur attend l’aurore, les chrétiens espèrent le jour du Seigneur. Ces images sont belles, elles appartiennent à notre mémoire biblique, et c’est spontanément qu’elles nous viennent à l’esprit. Mais pour une fois, essayons d’aller au-delà des images. Demandons-nous ce que nous attendons vraiment aujourd’hui.

 

L’attente fait partie de notre expérience quotidienne, de notre vie personnelle et collective. Nous cherchons un travail, nous avons envoyé notre curriculum vitae ; nous espérons une réponse. Nous n’en dormons plus. Notre fils a arrêté brutalement ses études, il est parti sans laisser d’adresse. Jour après jour, nous surveillons le courrier, internet, nous sursautons quand retentit la sonnerie du téléphone…Notre cœur est en état de veille. Un de nos proches a été transporté d’urgence à l’hôpital, nous arpentons les couloirs, nous attendons le verdict des médecins.

Nous espérons contre toute espérance.


Si notre vie personnelle est faite de ces attentes, notre vie collective l’est tout autant. Nous militons dans des associations pour que le monde change. Nous travaillons pour que soient respectés les droits des hommes et des femmes de toute race, de toute religion, de toute culture…Ensemble, nous sommes devenus des éveilleurs. Nous attendons souvent. Le désir et l’espérance nous transforment profondément en nous faisant sortir de nous-mêmes.

 

Le temps de l’avent est celui où nous prenons conscience de cette force qui nous anime. Mais c’est aussi le temps ou nous découvrons que nos désirs profonds peuvent rejoindre ceux de Dieu. La pédagogie de Dieu est surprenante. Nous voudrions qu’elle se déploie dans un au-delà de nous-mêmes.

Or c’est dans nos désirs, nos espérances et nos attentes qu’elles prennent chair. Dieu lui-même s’est fait homme, il a épousé notre condition, il a fait siennes nos aspirations les plus profondes.

Ainsi le temps de l’avent est celui de l’ouverture, celui où l’homme se redresse pour accueillir Dieu dans sa vie personnelle, comme dans sa vie collective. Le temps de l’avent est celui où, dans la force de l’esprit Saint, la création tout entière gémit des douleurs de l’enfantement de Dieu.

 

Pierre Pouget

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+