Qui contacter pour être Servant d'Autel ?

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Qui contacter pour être Servant d'Autel ? Lettre de Benoit XVI aux Servants d'Autel.

Responsable du Groupe des Servants d'Autel 

Michel ARTIGUES d'ARTIGUES-près-Bordeaux

05 56 40 98 52

miete.ARTIGUES-p-Bordeaux@hotmail.fr

BENOÎT XVI S’ADRESSAIT AUX SERVANTS D’AUTEL

Écrit par le Saint Père Benoît XVI - Extraits de l'audience générale du mercredi 2 août 2006

 

Chers Servants d'autel,

Aujourd'hui, j'entends retentir en moi la voix de Jésus qui vous dit : « Je ne vous appelle plus serviteurs mais amis ; demeurez dans mon amour et vous porterez beaucoup de fruit » (cf. Jn 15, 9. 15 et s.). Je vous y invite : écoutez cette voix ! Le Christ n'a pas dit cela seulement il y a 2000 ans ; il est vivant et il vous le dit à vous maintenant. Ecoutez cette voix avec une grande disponibilité ; elle a à dire quelque chose de personnel à chacun de vous. Peut-être dit-il à l'un d'entre vous : « Je veux que tu me serves d'une manière spéciale comme prêtre en devenant ainsi mon témoin, en étant mon ami et en introduisant d'autres dans cette amitié ». De toute façon, chacun, écoutez avec confiance la voix de Jésus. La vocation de chacun est différente, mais le Christ veut faire amitié avec tous, comme il l'a fait avec Simon qu'il appela Pierre, avec André, Jacques, Jean et les autres Apôtres. (…)


Chers Servants d'autel, en réalité vous êtes déjà des apôtres de Jésus ! Quand vous participez à la Liturgie en exerçant votre service à l'autel, vous donnez à tous un témoignage.

Votre attitude recueillie, votre dévotion qui part du coeur et s'exprime dans des gestes liturgiques, dans le chant, dans les réponses : si vous faites cela d'une manière juste et non pas distraitement, d'une manière quelconque, alors c'est un témoignage qui touche les hommes.

Le lien d'amitié avec Jésus a sa source et son sommet dans l'Eucharistie. Vous êtes très proches de Jésus dans l'Eucharistie, dans la célébration de la sainte messe et elle est le plus grand signe de son amitié pour chacun d'entre vous. Ne l'oubliez pas !


Et pour cela je vous demande : ne vous habituez pas à ce don, afin qu'il ne devienne pas une sorte d'habitude, en sachant comment tout fonctionne et en le faisant automatiquement, mais découvrez chaque jour à nouveau qu'il se passe là quelque chose de très grand, que le Dieu vivant est au milieu de vous, et que vous pouvez lui être très proche et apporter votre contribution afin que son mystère soit célébré et atteigne les personnes.

Si vous ne cédez pas à l'habitude et si vous exercez votre service à partir de ce qui est le plus profond en vous, alors vous serez vraiment ses apôtres et vous porterez des fruits de bonté et de service dans tous les domaines de votre vie : en famille, à l'école, pendant les temps libres.


Cet amour que vous recevez dans la Liturgie, portez-le à toutes les personnes, spécialement là où vous vous apercevez qu'il leur manque l'amour, qu'elles ne reçoivent pas de bonté, qu'elles souffrent et sont seules. Avec la force de l'Esprit Saint, cherchez à porter Jésus précisément à ces personnes qui sont exclues, qui ne sont pas très aimées, qui ont des problèmes. C'est bien là, avec la force de l'Esprit Saint, que vous devez porter Jésus. Ainsi ce Pain, que vous voyez rompre sur l'autel, sera encore partagé et multiplié.

Et vous, comme alors les douze Apôtres, vous aiderez Jésus à distribuer le Pain de la vie parmi les gens de notre temps, dans les diverses situations de la vie. Ils ont besoin de ce pain !

Alors, chers Servants d'autel, mes derniers mots pour vous sont ceux-ci : soyez toujours amis et apôtres de Jésus-Christ !

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+