Fleurir en liturgie

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Comment fleurir en respectant les temps liturgiques. Fleurir en liturgie c’est garder en mémoire que c’est le Seigneur le premier qui nous offre cette création, et qu'à notre tour nous offrons en louange la création au Seigneur et à l’assemblée, on entre dans le mouvement eucharistique. C'est rendre visible la création élève les cœurs vers le Créateur invisible. La spécificité du bouquet, fleurir en 4 saisons ... UN DOCUMENT TRÈS COMPLET...

 

Fleurir en liturgie

 

La liturgie est première

 

De l’Art floral au service de la Liturgie à “Fleurir en Liturgie”, notre démarche a évolué. La liturgie est PREMIERE et la technique florale est à son service.
 

Il nous est indispensable de savoir :
 

1 - Ce qu’est la liturgie, d’où l’importance de bien connaître la liturgie : le Mystère Pascal, la célébration, les sacrements, les temps liturgiques…
 

2 - Que le bouquet n’est qu’un moyen. Il n’est pas là pour se faire admirer, il est là pour être louange, prière, moyen pour conduire du visible ce qu’il est, à l’Invisible Le Seigneur Créateur. Le bouquet est peut-être nécessaire, mais pas indispensable, la Liturgie est première.
 

Dans notre action de fleurir, nous devons avant tout rechercher la simplicité, avoir l’esprit des béatitudes, c’est une démarche très différente de celle des fleuristes professionnels.

Fleurir en liturgie c’est :
Garder en mémoire que c’est le Seigneur le premier qui nous offre cette création, et à notre tour nous offrons en louange la création au Seigneur et à l’assemblée, on entre dans le mouvement eucharistique.

Dans une interview à Panorama, Jean-Marie Pelt reprend une idée des Pères grecs selon laquelle “ la nature est le lieu où Dieu est révélé, avec une grande insistance sur la beauté de la nature, voie par laquelle on peut atteindre Dieu. C’est dans la beauté de la nature que Dieu se révèle”
 

Cette nature qui est notre support de vie, sans qui l’homme n’est rien, nous ne devons en rien la dénaturer et donc nous devons :
 

A - D’abord savoir la regarder. La nature c’est du vert en majorité avec quelques taches de couleur. C’est l’arbre, la souche, le caillou, le sable, l’eau, le bois mort, le chemin, les feuilles, les fleurs.
 

B - Savoir la respecter. La nature qui nous est offerte, le sens de pousse, le rythme des saisons, la flore de notre pays, de notre région. C’est notre vie quotidienne que nous offrons. Faire un bouquet c’est dialoguer avec la nature, c’est prendre du temps, c’est être disponible du cœur et de l’esprit.

 

Pour fleurir en liturgie, il est nécessaire d’abandonner toutes les techniques sophistiquées qui ne respectent pas la nature.

Il ne faut pas suivre la mode.

Chaque élément doit être en position naturelle.

Nous sommes au service de la nature, ce qui est plus exigeant que de se servir d’une forme apprise.

Il est plus difficile de faire simple que de faire compliqué.

 

Exemple : Comment fleurir pendant l’avent

Merci au Portail de la liturgie catholique

(Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle)

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

 

Fleurir en liturgie

Tout, en liturgie, doit concourir à la beauté des lieux, des gestes, des paroles, de la musique.

Fleurir en liturgie, c’est accueillir la création pour que son souffle envahisse tout l’espace de la célébration et que, à la suite de François d’Assise, la prière du peuple rassemblé n’oublie pas d’être cosmique.

Rendre visible la création élève les cœurs vers le Créateur invisible.

Le bouquet liturgique - Sa spécificité

Dans son intitulé : « le bouquet liturgique », deux notions différentes, bien qu'indissociables, apparaissent : la technique en art floral, et la liturgie : Recherche esthétique et spirituelle sont associées. La technique est nécessaire, mais on ne peut pas utiliser indifféremment n'importe laquelle, car en liturgie nous célébrons le Seigneur, nous le reconnaissons dans la création, accueillie comme don, et nous l'offrons en rendant grâce.

Cliquez pour voir le livret afin d'en savoir plus sur la spécificité du bouquet

Fleurir au printemps

C'est toujours par le printemps que l'on énumère les quatre saisons, car l'année commençait autrefois par elle, saison tempérée qui débute avec l'équinoxe de printemps et se termine au solstice d'été. Lorsque le printemps arrive les jours sont égaux aux nuits, ils augmentent progressivement jusqu'à la fin de la saison le 21 Juin.

Cliquez pour voir le livret afin d'en savoir plus sur comment fleurir au printemps

Fleurir en été

Après le printemps au climat doux et parfois humide, aux tendres couleurs pastel, voici l'été : jour matinal, soleil étincelant, longues soirées à la recherche de la fraîcheur, voici la saison de la force et l'explosion de la couleur, après l'adolescence printanière, voici le temps de la maturité !

Cliquez pour voir le livret afin d'en savoir plus sur comment fleurir en été

Fleurir en automne

Voici donc une saison nouvelle, inconnue des germains nous dit Tacite. Le mode de division de l'année en trois saisons paraît remonter au temps de la vie pastorale, alors que la belle saison se terminait à la rentrée des troupeaux pour l'hivernage ; ce n'est que là où la culture des fruits et surtout de la vigne prit une certaine extension que l'on fut amené à distinguer une quatrième saison.

Cliquez pour voir le livret afin d'en savoir plus sur comment fleurir en automne

Fleurir en hiver

Hiver, saison qui, dans notre hémisphère suit l'automne et précède le printemps, c'est la plus courte de nos 4 saisons puisqu'elle ne dure que 89 jours et un duo d'heures. Les jours raccourcissent et les rayons lumineux réchauffent moins notre terre. La nuit est plus longue, les mois de Janvier et Février ont l'apanage des grands froids.

Cliquez pour voir le livret afin d'en savoir plus sur comment fleurir en hiver

 

Merci au Service Diocésain Alsacien de Pastorale liturgique et sacramentelle

de Musique sacrée et d'Art sacré

pour son site "Célébrer 54"

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+