La première des communions


Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

La première des communions. Si vous avez suivi le caté depuis le CE2 et même pour certains depuis l’éveil à la foi, viendra le jour où vous pourrez communier pour la première fois...

 

La première des communions


- Quand peut-on faire sa première communion ?


Si vous avez suivi le caté depuis le CE2 et même pour certains depuis l’éveil à la foi, viendra le jour où vous pourrez communier pour la première fois.


La première communion n’est pas un but à atteindre afin « d’avoir tout fait ». 
La communion n’est pas un examen final.
Elle n’est pas non plus l’autorisation de passer dans la classe supérieure.
La communion, que vous allez recevoir est une étape sur un chemin de foi.

 

- Pourquoi parle-t-on de la première des communions ?
 

En effet, cette communion entre dans un parcours.

Plusieurs parmi vous ont participé aux rencontres de l’éveil à la foi, vous avez ainsi pris part à des réunions et à des eucharisties adaptées à votre âge.

Depuis le CE2, vous vous retrouvez en petites équipes et cette année pour vous préparer à la communion, vous  ferez même une retraite.

L’an prochain, vous serez en CM2 et vous allez poursuivre le caté et ainsi approfondir votre rencontre avec Dieu et communier.

Par la suite au collège, vous pourrez comme beaucoup de vos aînés découvrir l’aumônerie ce qui vous permettra de continuer le cheminement.
Vous avez d’autres choses à découvrir.
De même que vous n’avez pas encore fini  votre croissance à dix ans et qu’au niveau des études tout ne s’arrête pas avec les classes du primaire, de même tout ne s’arrête pas avec la communion.

 

Cette communion n’est pas simplement la première communion.
Elle est la première des communions.

 

Ce cheminement commence pour chacun avec le baptême.
Pour vivre notre baptême, nous avons besoin de toute l’équipe du caté (enfants, parents, catéchistes) pour apprendre à mieux connaître qui est Dieu, mais aussi pour mieux l’aimer et le prier.

 

Ensemble on se soutient, on s’aide.
La foi chrétienne ne se vit pas seul.
« Un chrétien isolé est un chrétien perdu ».

 

- Mais que se passe-t-il de si important ?

Au caté, nous essayons de mieux connaître et aimer Jésus pour pouvoir marcher à sa suite.

 

Cela nous a amenés à mieux connaître la Parole de Dieu. 

Cette année dans l’Ancien Testament nous avons vu des passages extraordinaires : par exemple « le passage de la mer rouge », « la guérison de Naaman», le récit de « Joseph et ses frères »

Dans le Nouveau Testament nous avons découvert « la guérison des dix lépreux», « la naissance de Jésus», des textes de la passion ...
 

C’est très important de bien connaître la Bible car la Parole de Dieu nous transforme et nourrit notre prière et notre action.
Nous avons découvert la chance extraordinaire que nous avons de croire en Dieu.
Oui, Dieu nous aime et désire pour nous ce qu’il y a de meilleur.
Plus nous aimons Dieu, plus cela dilate notre cœur et nous ouvre de larges horizons.

 

Marcher à la suite de Jésus, aimer Jésus est le chemin qui donne plus de vie. 

Ce qui se passe autour de nous, pourrait nous faire peur.
Nous n’avons aucune raison d’avoir peur.

Dieu nous dit à chacun : « n’aie pas peur » Oui Dieu nous aime.
Il nous a envoyé son Fils pour nous éclairer et nous sauver.

 

Et par la communion, nous allons recevoir le corps du Christ sous la forme de l’Hostie consacrée par le prêtre.


Avant, lorsque vous veniez à la messe et que vous étiez dans la file de procession, vous croisiez les bras sur le cœur pour demander la bénédiction.
Celui qui donnait la communion vous bénissait.

 

Désormais, vous allez tendre les mains.
Avec vos mains, vous allez faire comme un trône pour recevoir votre Seigneur.
Il va demeurer en vous d’une autre manière.

 

La communion crée une relation personnelle au Christ, en nous nourrissant de sa Parole et de sa Vie ;
Ce pain partagé est le signe que Jésus est présent, bien vivant au cœur de la vie de chacun et fait que nous sommes tous frères et enfants de Dieu. 

 

 

La Première Communion

La première communion, c’est recevoir pour la première fois le corps du Christ sous forme d’hostie consacrée par le prêtre.

 

La communion n'est pas une récompense mais un acte de foi.

 

 

Les enfants baptisés tout petits communient pour la première fois en général vers l'âge de 8 ans.

 

La première communion suppose que l'enfant ait assimilé ce qu'est la messe et qu'il fasse la différence entre le pain et une hostie consacrée.

Il doit croire en la présence du Christ dans l'eucharistie, savoir ce qu'il fait et désirer recevoir sa force.

La première communion est une décision personnelle.

 

Ce jour est un jour de joie et de prière.

 

 

Petite aide pour les parents pour la préparation :

 

Invitations

La première communion est une fête de famille, pensez à inviter à l'avance toutes les personnes qui font partie de l'entourage direct de l'enfant ( grands-parents, tantes, oncles, cousins, parrain, marraine et pourquoi pas la nounou qui s'est occupée de lui). Les parrains et les marraines n'ont pas un rôle actif comme pour la confirmation, mais leur présence est souhaitable, car vous les avez choisis pour accompagner vos enfants tout au long de leur vie chrétienne.

 

 

Les images

Celles-ci sont vendues dans des magasins spécialisés. Vous pouvez faire imprimer la date de la cérémonie et le nom de l'enfant. Ce dernier peut l'inscrire lui-même en rajoutant un petit mot pour chacun. Vous pouvez également confectionner des souvenirs plus personnels : un dessin, un texte illustré, des photos choisies par l'enfant.

 

Les vêtements

Une tenue décente et simple est demandée avec un rappel de blanc, symbole de la pureté du baptême. 

 

Les cadeaux

L'enfant ne doit pas faire sa communion pour les cadeaux. Le cadeau doit être symbolique. Le cadeau sera un souvenir simple de ce jour important : une montre, un stylo, une croix, une médaille, un bracelet ou encore un beau livre, une bible, une icône.

 

Le "repas"

La Communion est l'invitation au repas autour de l'autel.

Prévoyez à la sortie de la messe un temps de partage selon vos possibilités : un repas, un goûter, un moment où les convives se retrouvent autour d'un verre.

 

Merci au Site "CROIRE" pour ces précisions

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+