Père Cantalamessa : Spiritualité de l'Europe

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Capucin italien, théologien et historien, le père Raniero Cantalamessa est prédicateur de la Maison pontificale et il prêche pendant le temps de l'Avent 2014. Sa prédication est pleine de feu. "Comment réveiller l'esprit missionnaire de la vieille Europe ?"

Père Cantalamessa : Spiritualité de l'Europe

 

Capucin italien, théologien et historien, le père Raniero Cantalamessa est prédicateur de la Maison pontificale depuis 1980.
Il prêche ainsi pour le pape, les évêques et les cardinaux de la Curie romaine, chaque semaine pendant l'Avent et le Carême.
Auteur d'innombrables ouvrages, sa prédication est pleine de feu.
Comment réveiller l'esprit missionnaire de la vieille Europe ?
Des racines et des grands idéaux Européens jusqu'aux défis actuels, le père Cantalamessa brosse le portrait spirituel de l'Europe.

 

Un rapide résumé de l'entretien du Père Cantalamessa
sur cette vidéo du 12 décembre 2014 sur KTO

" Comment réveiller l'esprit missionnaire de la vieille Europe ? " :

 

J'entends que "l'Europe est une vieille dame endormie" mais je constate que la quantité des chrétiens à été remplacée par la qualité des chrétiens d'aujourd'hui qui sont des personnes engagées, pas des chrétiens seulement de fait culturel.

"Liberté, Égalité, Fraternité"  ont leurs racines dans l'Évangile.

Il nous manque des prédicateurs de feu car ce qu'il manque au monde, c'est l'annonce de l'Évangile.
Dans la pentecôte d'aujourd'hui, on voit les flammes de l'Esprit non sur la tête des chrétiens mais dans leurs yeux.

Nous avons besoin de mystiques parce qu'ils touchent le divin et qu'ils ont fait l'expérience de Dieu.
Ils parlent comme témoins plutôt qu'en 'maîtres' (enseignement magister)

 

La nouvelle évangélisation fait partie de cette nouvelle pentecôte que demandait déjà à Dieu le pape Jean XXIII et nous récoltons les fruits de Vatican I et II.
Plus qu'un changement de liturgie et de répartition du pouvoir dans l'Église, c'est la qualité de la totalité de la vie chrétienne qui a changé. 

 

Nous sommes dans un monde post-Chrétien et, comme les apôtres, nous avons à revenir à un monde pré-chrétien, nous devons revenir à une proclamation dans l'Esprit de l'annonce de la Bonne Nouvelle pour faire naître la foi et pousser les gens à décider de leur foi en choisissant Dieu de toute leur volonté.

 

Sans l'expérience personnelle d'un Dieu mort, ressuscité et vivant, l'éthique chrétienne n'a plus de poids.

..... mais regardez plutôt cette vidéo !!!

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+