BARRE 2013-12-04 Mercredi 1ère sem Avent

Homélie du Père BARRE 2013-12-04 Mercredi 1ère semaine de l'Avent

 

Is 25 / 6-10a      Mth 15 / 29-37

 

 

         Pour accueillir cet évangile, faisons ce que recommandent  les jésuites, et donc notre pape François, contemplons d’abord la scène :

 

         …D’abord  il y a le lac, mais Jésus ne le regarde pas, du moins ce jour-là. Mais si Jésus lui  tourne le dos, c’est pour gravir la montagne. Arrivé en haut, pas de geste pour impressionner les arrivants. Au contraire,  Jésus s’assoit.

         La foule s’approche. La foule !  Mieux : « De grandes foules » qui sont suivies de nombreux estropiés, … des gens qui ont faim…des aveugles, …des muets, bref,  toute une misère d’infirmes.

         Ainsi d’un même coup d’œil Jésus voit toute cette misère mais il contemple en même temps ce lac paisible du haut de cette montagne.

         Gardons en mémoire cette image : n’oublions pas qu’à côté de la beauté il y a de la misère, mais inversement qu’à côté de la misère il y a de la beauté.

 

         Evidemment les circonstances ne sont pas les mêmes mais, à la différence de ce que nous voyons de nos jours,  comment ne pas être apaisé par le comportement des foules qui suivent Jésus.

         Tous ces boiteux, ces estropiés, ces aveugles …et ces muets ! Ces derniers semblent résumer dans leur silence toutes les revendications des autres !

          Rien à voir avec les manifs d’aujourd’hui où plus on crie plus on croit qu’on va être écouté. Et l’on obtient de l’adversaire ce qu’on lui a « arraché… »

         Mais la foule qui vient vers Jésus ne vient pas pour revendiquer des droits et lorsque les uns et les autres sont guéris ce n’est pas pour crier victoire mais pour rendre gloire au Dieu d’Israël !

 

         Alors le partage des pains prend toute sa signification. Les infirmes ne crient pas « pitié »  C’est Jésus qui a pitié. Les infirmes ne crient pas « Justice »

C’est Jésus qui fera justice.

 

         Cette pitié débordera, cette justice aussi : jusqu’à l’injustice ! Il restera du pain même pour ceux qui n’en  avaient plus besoin.

 

                                                                                     AMEN