BARRE 2013-11-05 Mardi 31° sem du TO

Homélie du Père BARRE 2013-11-05 Mardi 31° sem du TO

 

Rom 12 / 5-16b          Luc 14 / 15-24                                                                                                                         (homélie reprise de nov.2007)

 

« Le Gault et Millau »  du temps de Jésus

 

         Vous voulez savoir comment bien recevoir à table d’une manière évangélique ? Allez lire le chapitre 14 de St Luc. C’est celui que nous lisons ces jours-ci. Luc nous relate 4 repas auxquels Jésus a assisté. Et à chacun de ces repas Jésus nous donne des conseils bien précis.

          Oh, pas des conseils de cuisine, pas même des conseils de bonne tenue mondaine : ce n’est pas son propos.  A chacun des repas décrit dans ce chapitre 14 Jésus nous parle de la façon d’accueillir les invités.                     Comment les mettre à l’aise. Comment faire pour que le repas ne nourrisse pas seulement le corps, mais aussi le cœur et l’âme. Que le repas crée de la convivialité.

 

       Rappelons-nous les conseils de Jésus :

       Premier repas : Jésus commence par guérir un des convives. Il était hydropique. Pas question de pourvoir prendre son repas avec quelqu’un sans s’être inquiété de sa santé.

       Deuxième repas : Jésus conseille aux invités de ne pas choisir les premières places. C’est au maître de maison à t’inviter à monter éventuellement plus haut.

       Le troisième repas : nous le lisions hier. Invite les plus pauvres, les estropiés, ceux qui ne pourront te rendre la politesse.

       Et nous voilà au quatrième repas du chapitre 14. C’est le texte d’aujourd’hui. C’est la cata. Aucun des invités n’est venu !

 

       Etant donné le contexte de l’évangile on peut penser que l’homme qui donnait ce dîner n’avait pas tenu compte des conseils précédents de Jésus. Il n’avait pas invité les pauvres et les estropiés.                                                       Quand on se prépare à acheter un champ, que l’on va essayer 5 paires de bœufs ou qu’on se prépare à faire la noce, c’est qu’on ne manque pas du nécessaire.

 

       Alors Jésus va préciser les conseils qu’il donnait pour le 3° repas. Inviter en priorité les pauvres et les exclus. Inviter ceux qui risquent avoir besoin de ton repas. Et pourtant il ne suffit pas que tu aies signalé que tu faisais table ouverte pour qu’ils viennent. Il faut te faire insistant. 

      Les gens nantis ne sont pas venus parce qu’ils étaient trop riches et n’avaient que faire de ton repas.                    Mais les gens démunis risquent de ne pas venir parce qu’ils sont trop pauvres et ont peur d’avoir honte.             Alors va les chercher…

 

       Je pense aux repas offerts par les mairies aux anciens du village. C’est une bonne initiative. Mais s’il manque des invités, pour savoir si l’invitation a été bien faite je propose le test suivant : quels étaient en gros les absents : les familles les plus aisées ou les familles les plus pauvres ?

            Et si l’on doit insister pour que la salle soit remplie, qui doit-on aller chercher en priorité ? 

 

                                                                                              AMEN