Barre 2013-08-23 Vendredi 20 sem du TO

Homélie du Père Barre 2013-08-23 Vendredi 20 sem du TO

Ruth 1 / 1. 3-6. 14b-16. 22         Mth 22 / 34-40

Une parole sage au milieu d’un panier de crabes

          

          Quatre grands courants religieux irriguaient la Palestine au temps de Jésus : celui des « pharisiens » avec leur attachement à la loi, celui des « saducéens » très liés au temple et aux strictes observances liturgiques,  celui des « zélotes » prés à se servir des armes même dans le Temple, et enfin le courant des « esséniens » dont on a soupçonné Jean-Baptiste d’avoir fait partie.

 

         J’exagère peut être un peu en parlant de « panier de crabes » mais ces 4 grands courants religieux  se faisaient davantage de crocs en jambe que d’embrassades. Mathieu nous dit même que c’est moins pour  avoir une réponse que « pour mettre Jésus à l’épreuve » que les pharisiens, sachant que Jésus «  a  fermé la bouche aux saducéens », posent à Jésus la question sur le « grand » commandement.

         Tous les auditeurs le connaissaient ce grand commandement : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement  »

 

         Mais dans le contexte c’était comme jeter une allumette sur  un tas de foin ! Dans sa réponse Jésus n’éteint pas l’allumette, mais en  répondant au-delà de la question, en parlant d’un deuxième commandement semblable au premier, Jésus allume comme un contre-feu qui rend impossible une discussion stérile entre les partis…

 

         Dans les situations délicates Jésus n’est pas un « fuyard », il n’est pas non plus un « rendre dedans ».S’il nous écartèle c’est pour  nous permettre de prendre de la hauteur !

                                                                                                                                                                                   AMEN