Barre 2013-08-19 Lundi 20° sem du TO

Homélie du Père Barre 2013-08-19 Lundi 20° sem du TO

Juges 2 / 11-19         Mth 19 / 16-22                                                             cf  20077

Que ce texte est bien construit. Que le suspense est bien entretenu. Il faudrait pouvoir le lire comme une nouvelle dont on ne connaîtrait pas la fin.

Voulez-vous qu’on essaye ? Imaginez que vous écoutez cet évangile pour la première fois.

Je commence :

« Quelqu’un s’approcha de Jésus » Est-ce un scribe, est-ce un pharisien, est-ce un publicain, est-ce un prêtre, est-ce un vieux, est-ce un jeune ? On ne sait pas, c’est quelqu’un, au fond cela peut être vous et moi.

 

Mais voilà que la question que ce quelqu’un pose à Jésus me donne un renseignement sur lui. « Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? »

Toi mon quelqu’un, tu te trahis par ta question. Pour te préoccuper d’un tel futur, c’est que ton présent ne doit pas beaucoup t’inquiéter. Si tu avais faim, sans doute c’est du pain que tu te préoccuperais. Si tu étais malade, c’est de savoir comment guérir que tu te préoccuperais. Pour  demander ce qu’il faut faire pour avoir la vie éternelle, c’est que tu as tout ce qu’il te faut ici bas.

 

Ce n’est pas si mal pourtant me direz-vous de se préoccuper malgré tout de la vie éternelle. Mais voilà  il s’en préoccupe mal. Il s’en préoccupe en termes d’avoir la vie éternelle comme si la vie éternelle était quelque chose en plus. Mais comment peut-il envisager la vie éternelle autrement qu’il envisage sa vie matérielle, c'est-à-dire en termes de possession. « Que dois-je faire pour avoir, autrement dit pour posséder la vie éternelle ?  »

 

 Jésus alors décline ce qu’il faut faire pour posséder ce nouveau bien qu’il appelle la vie éternelle.  Un peu comme un banquier me dirait ce qu’il faut faire pour augmenter mon compte en banque.

 

On apprend alors que ce quelqu’un est un jeune homme. Je ne sais pas encore qu’il est riche. Je n’ai pu que le supposer mais sa question me permet de penser que je suis sur la bonne piste. En  demandant : que me manque-t-il encore, il pense à améliorer son avoir d’un bien nouveau et qu’il appelle la vie éternelle.

Que me manque-t-il encore pour avoir la vie éternelle ? Alors la réponse de Jésus est  claire : Il te manque de manquer. Il te manque de pouvoir désirer la vie éternelle autrement qu’en termes d’avoir. Fais donc un peu de vide  dans ce que tu as, donne-le, ton trésor sera ailleurs, tu pourras alors me suivre.

Nous apprenons alors que ce quelqu’un, ce jeune homme était effectivement très riche. Il part tout triste. Mais l’évangéliste ne nous dit pas ce qu’il fera ensuite. Il était jeune. Peut-être que sur ses vieux jours, quand il n’aura plus rien à espérer de la vie, il léguera sa fortune à une œuvre charitable, pour recevoir les mains vides, mais à bon compte,  la vie éternelle !    

AMEN