BARRE 2013-07-22 lundi 16 sem du TO

Homélie du Père BARRE 2013-07-22 lundi 16 sem du TO

 

Cant 3 / 1-4a Joa 20 / 1.11-18

 

 

La même question, posée par deux fois. La première fois par les anges, et la deuxième fois par Jésus lui-même, que Marie Madeleine a pris pour le gardien : Femme pourquoi pleures-tu ? 

- « Femme pourquoi pleures-tu ? »

- « On a enlevé le Seigneur, mon Maître, et je ne sais pas où on l’a mis. »

C’est la réponse de l’aimante, désespérée, qui craint de ne pas retrouver le corps de Jésus.

- « Femme pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? »

- « Si c’est toi qui l’a emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi, j’irai le reprendre. »

C’est la réponse de l’aimante, reprenant espoir, et se trouvant devant quelqu’un qui va peut -être pouvoir la renseigner.

Il y a entre les deux réponses…un abîme ! L’abîme qui sépare le « tout est fini » du « peut-être y a-t-il encore un espoir ». C’est le même abîme qui sépare « la mort certaine » et « la vie peut-être »

Mais si cette deuxième réponse semble plus positive elle reste avec un danger potentiel, et Marie-Madeleine va y tomber ! C’est celui de vouloir garder l’être aimé retrouvé… en se saisissant de lui !

Jésus empêchera Marie de tomber dans ce piège en lui disant « cesse de me tenir » Il ira encore plus loin en faisant d’elle la première missionnaire : « Va donc annoncer aux disciples « J’ai vu le Seigneur et voilà ce qu’il m’a dit. »

AMEN