BARRE 2013-02-19 HOM Mardi 1ère semaine de Carême

Is 55 / 10-11      Mth 6 / 7-15


« Notre Père qui es aux cieux… »

Cà commence par un grand espace ! Père, si tu es « aux cieux » c’est qu’il y a entre Toi et nous, pauvres terriens, une distance infinie…Mais c’est justement pourquoi la prière, et celle du Notre Père en particulier, nous met d’emblée face à ce que  doit  être une vraie prière : un don, pas un marchandage !

 

Un  don que j’accepte en toute liberté. Dieu donne…et je ne suis même  pas contraint d’accepter le don !
Cela voudrait-il dire que je ne suis pas obligé de dire Merci  et de rendre grâce ? L’acte de remercier n’est pas par nature contraire au don. On ne rend pas grâce pour rendre ce qui fut donné, mais au contraire pour en accuser pleine réception, dans la joie de recevoir…

…De recevoir et même d’oser demander, comme par-dessus le marché :
« Tant que tu y es, Seigneur, donne- nous un petit supplément : tiens, simplement, donne-nous  notre pain,  le pain de chaque jour! »

 

Mais le Seigneur n’est pas un marchand.  « D’accord,  mais alors restons sur terre,  pardonne à ceux qui t’ont offensé avec la même liberté dans le pardon  que je l’ai eu dans le don !
       AMEN