Saint Pierre, patron de Tresses par Germaine

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Saint Pierre de Tresses, Petite histoire des grands saints patrons de nos églises par Germaine Courau

St Pierre de Tresses

"Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirais mon église"

    Nous sommes face aux impressionnants rochers de Césarée de Phillipe. Il s'appelait Simon, et Jésus ce jour-là en lui donnant un nouveau nom, fonde en même temps sa primauté sur les autres apôtres. Juste après cette scène, alors que Jésus annonce sa passion, Pierre a cette parole : "Dieu t'en préserve ! Cela n'arrivera pas !". Ce qui lui vaut de s'entendre répondre : "Derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute,  car tes vues ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes."  Une autre fois alors qu'il veut rejoindre Jésus marchant sur le lac,  et qu'une petite peur le fait s'enfoncer, c'est d'homme de peu de foi qu'il s'entend traiter !

 

    Il ne comprendra pas non plus le lavement des pieds. Pourtant, ce même jour au terme du dernier repas, Jésus fait à Pierre une place particulière : "J'ai prié pour toi afin que ta foi ne disparaisse pas. ... affermis tes frères.»

Et puis très vite après, nouvelle chute : le triple reniement : "Jésus ? Connais pas ! Jamais vu !" tant regretté ensuite.

 

    Et nous, nous nous disons : "C'est lui que Jésus choisit ? C'est un peu léger comme décision ! Nous n'aurions sûrement pas fait ce choix ! Trop risqué !"

Mais que serions-nous devenu si Jésus n'avait pas "risqué" sa vie ? Hein ?

    Et pourtant, nous aimons chez Pierre sa profonde foi, "A qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle." Sa fougue, sa grande humanité : "On est bien ici (on pourrait bien rester un peu plus) "Et si on montait les tentes ? "

Une fois de plus, "il ne savait pas ce qu'il disait!"

 

    Pierre, c'est nous, c'est l'église : pécheurs  choisis et sauvés par Miséricorde pure. Quelle merveille !

 

Germaine COURAU

14 février 2010

(NB  : le tableau en image appartient au diocèse de Rouen)

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+