Présentation de l'église de Sallebœuf

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Visite virtuelle de l'église de Salleboeuf.

 

              

 

L’église de Salleboeuf est récente :

elle a été construite à la fin du XIXème siècle pour remplacer l’ancienne église, qui était située au coeur du village, sur la place Carnot, près de l’actuel monument aux morts (on peut trouver quelques traces sur les murs de la maison qui borde la place); des travaux de terrassement ont permis de trouver à cet emplacement des tombeaux et sarcophages très anciens.

L’ancienne église était dédiée à Sainte Julite et à Saint Cyr, l’actuelle église est dédiée à Notre-Dame.

La construction a été effectuée de 1864 à 1866, époque où de nombreuses églises ont été construites ou réaménagées sous l’impulsion du cardinal Donnet, archevêque de Bordeaux.

Le bâtiment

 

On notera l’orientation particulière de l’église : le choeur n’est pas orienté vers l’Est, vers le soleil levant, symbole de la Résurrection, comme la plupart des églises chrétiennes mais vers le Nord, sans doute pour une meilleure disposition par rapport à la route.

Le plan de l’église est le plan typique en forme de croix latine, les deux bras de la croix formant le transept. Elle est de style néo-gothique à voûte sur croisée d’ogives.

On peut remarquer les différentes clefs de voûtes :

  • sous le porche : le nom de l’architecte, la date, ses instruments, compas et règle
  • à l’entrée : " A.BES maire 1866 "
  • au centre de la nef : "Antoine RANSAN, curé"
  • au centre du transept : le blason du Cardinal Donnet, archevêque de Bordeaux : on peut remarquer la double croix d’archevêque, le chapeau cardinalice et la devise "ad finem fortiter suam suaviter" (avec force et douceur)
  • transept droit : "Saint Cyr - Sainte Julite", les patrons secondaires de l’église
  • transept gauche : blason de Salleboeuf, "Foy de Ceres"
  • dans le choeur, un agneau "agnus dei".

 

Les vitraux 

 

Rosaces du transept

Autel de droite Saint Joseph : La rosace représente la mort de Saint Joseph, Marie et Jésus étant à son chevet.
Autel de gauche : Marie, avec la mention : “ SS cor Maria o.p.n. “ : Très saint coeur de Marie, ora pro nobis- priez pour nous.

 

      

 

Vitraux du choeur

Dans la nef, motifs à feuilles d’acanthe.
 

Dans le Choeur,

la partie supérieure représente différents saints célèbres :

  1. Moine avec une crosse de père abbé : Saint Bernard
  2. Sainte avec un manteau rouge conduisant un enfant : Sainte Julite et son fils Saint Cyr, morts martyrs au IV ième siècle.
  3. Marie, Notre Dame de l’Assomption, avec une couronne, plus une couronne d’étoiles, un manteau étoilé, la lune à ses pieds, elle écrase le serpent.
  4. Saint Louis, roi de France portant la couronne d’épines.
  5. Sainte portant une église, elle porte une couronne de reine, un habit de religieuse : Sainte Jeanne de France. Moins connue que Saint Louis, elle est la fille de Louis XI. Elle a été reine de France, épouse de Louis XII qui a obtenu ensuite l’annulation de ce mariage pour pouvoir épouser Anne de Bretagne. Elle a ensuite fondé l’ordre religieux de l’Annonciade.

La partie inférieure représente les épisodes de la vie de Marie :

  1. présentation de Marie enfant au temple
  2. Nativité de Jésus
  3. Couronnement de Marie
  4. Notre-Dame des Sept Douleurs
  5. Annonciation

 

 

    

    

    

    

    

 

On retrouve des vitraux représentant Saint Louis et Sainte Jeanne de France dans les églises de Tresses et de Pompignac. La dévotion à ces saints "royaux" est sans doute révélatrice de la fin du XIXième siècle, où la restauration de la monarchie était possible politiquement (une majorité de députés de députés était royalistes)

 

Vitrail du clocher : L’Immaculée Conception qui rappelle un peu l’image miraculeuse de Notre Dame de Guadalupe au Mexique. Dans les anciens registres paroissiaux, on trouve le patronage de l’église sous les deux vocables de Marie : Notre Dame de l’Assomption et Notre Dame de l’Immaculée Conception. En partie inférieure, les armes du Cardinal Donnet.

Les Statues

 
 
 
 
  1. Saint Anto
  2. ine de Padoue
  3. Saint Vincent de Paul
  4. Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus
  5. Notre Dame de Lourdes avec l’inscription de la parole prononcée à sainte Bernadette : "Je suis l’Immaculée conception."
  6. Sainte BernadetteSaint Joseph portant l’Enfant Jésus
  7. La piéta : Marie recevant le corps de Jésus au pied de la croix.
  8. Saint Pierre portant les clefs du paradis
  9. Saint Paul portant une épée, qui représente la parole de Dieu qui est comme un glaive à "double tranchant".

     

Le Mobilier

La chaire a été déplacée : initialement elle était dans la nef. C’est de la chaire que le prêtre s’adressait aux fidèles. Elle a été tournée vers le transept afin de dégager la vue vers le choeur où se tient le prêtre pendant toutes les célébrations.

L’autel du choeur : Il était initialement contre le fond du choeur, sur un piédestal de trois marches, surmonté du tabernacle et d’une statue de Notre Dame de l’Assomption. Depuis la réforme liturgique après le concile Vatican II, le prêtre célèbre la messe face aux fidèles, et non plus dos à ceux-ci. Le nouvel autel a été réalisé à partir des éléments de l’ancien. On retrouve les colonnettes en marbre et les trois médaillons représentant :

  1. St Joseph portant un lys, symbole de la pureté et ses outils de travail, une équerre et une hache 
  2. Jésus avec le livre de la parole de Dieu
  3. Marie avec les 7 épés qui lui ont transpercé le coeur à la Croix

 

   

  

 

Les autels latéraux

  1. Autel dédié à Notre dame de l'Immaculée Conception
  2. Autel dédié à St Joseph

     

 

Le Tabernacle

Le tabernacle a été séparé de l'autel pour être encastré au fond du choeur. La mumière rouge indique la Présence du Saint Sacrement.

 

Les Tableaux

Quatorze tableaux représentent la Passion du Christ, ou "chemin de croix", depuis l’arrestation de Jésus jusqu’à la mise au tombeau.

Le 15ème tableau représente la résurrection du Christ,

il a été réalisé en 2002 par l’artiste Marlène Sadran, sur une commande du relais pastoral de Salleboeuf.

 

En savoir plus sur ce tableau

 

Les Lustres

Le magnifique ensemble de 4 lustres offerts par Gustave Eiffel à l’occasion du mariage de sa petite fille avec Monsieur Louis Venot.

 

 

Et cliquez ici pour voir la vidéo panoramique de l'église

 

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+