Saint Saturnin de Camarsac par Germaine

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Saint Saturnin de Camarsac, Petite Histoire des grands saints patrons de nos paroisses par Germaine Courau.

Saint Saturnin, ou Sernin

De Saint Saturnin, ou Sernin, on connaît bien peu de choses, si ce n'est l'épisode cruel de son martyre.

Né à Patras, en Grèce, on sait qu'il fut le premier évêque de Toulouse où il arrive en 250. C'est une période de persécutions. Accusé de rendre muet par sa présence l'oracle du temple païen, Saturnin fut appréhendé par la foule et attaché à un taureau.

L'animal dévala les marches du Capitole et traîna le corps jusqu'au lieu où deux pieuses femmes l'ensevelirent, l'emplacement de l'actuelle église Saint-Sernin.

 

La sépulture rudimentaire fut recouverte un siècle plus tard par les soins de l'évêque Hilaire, d'une voûte de briques à laquelle fut ajouté un petit oratoire en bois.
 

Plusieurs églises y furent successivement construites L'église de Notre Dame du Taur, à Toulouse, occupe aujourd'hui l'emplacement sur l'ancien Capitole, de l'endroit où le saint avait été lié au taureau.(d'où le nom de l'église)
 

De fantaisistes légendes se tissèrent autour de Saturnin, entre autres celle d'avoir été un disciple des apôtres envoyé par le pape pour évangéliser l'Aquitaine.
 

Légendes ou pas, peu importe après tout, puisque ces récits firent que le culte de Saint Saturnin se diffusa au V° siècle en Gaule surtout dans le sud ouest, puis en Espagne.
 

L'église de Camarsac possède un tableau le représentant en évêque.
 

On le fête le 29 novembre.

 

Germaine Courau

le 4 juin 2010

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+