CPS, CONSEIL PASTORAL de SECTEUR

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Un CPS, Conseil Pastoral de Secteur, a vu le jour en mai 2019 dans notre Secteur Pastoral. En savoir plus ....

 

CPS,  Kezako ?

 

Conseil Pastoral de Secteur :

Le CPS Réunit le clergé paroissial et les représentants des laïcs, il est présidé par le curé, examine les besoins de l’évangélisation sur le territoire de la paroisse, et les moyens d’y répondre.

 

 

Appel à la formation de notre CPS :

En mars 2019, une quinzaine de chrétiens ont répondu à l’appel lancé à tous de l’abbé Varachaud pour élire le Conseil Paroissial de Secteur (CPS).
Présidé par l’abbé, le CPS écoute les besoins des différents groupes paroissiaux, regroupe ces infos et les fait remonter afin que soient déterminés les choix et les orientations qui seront proposés, après soumission à l'EAP, à l'ensemble du secteur.

Au terme d’une soirée marquée par l’écoute, l’engagement, le partage et la bienveillance, l’assemblée a proposé des noms à l’Abbé Varachaud.
Celui-ci a pris contact avec les élus pour s’assurer de leur volontariat en mars et avril.

Ainsi est né notre CPS (Conseil Pastoral de Secteur) en mai 2019 

Un CPS fonctionne avec une EAP :
cliquez ICI pour en savoir plus sur une EAP

Le conseil pastoral de secteur

(Tiré des écrits diocésains)

(Novembre 1997)

« Les orientations élaborées par le conseil pastoral de secteur sont mises en œuvre grâce à l’action de cette équipe. » (Statuts synodaux p. 18)

L’équipe d’animation pastorale se distingue du Conseil pastoral de secteur. Celui-ci est une instance de concertation et d’orientation. Il permet que la communauté ecclésiale tienne conseil pour vérifier la conformité évangélique de sa vie et de son témoignage et pour prendre en compte localement le projet diocésain d’Evangélisation.

« Dans chaque secteur pastoral, en vue d’orienter l’action pastorale commune, un conseil pastoral est institué…. Le conseil pastoral de secteur détermine les choix et les orientations qu’il propose à l’ensemble du secteur et tout particulièrement à l’équipe d’animation pastorale. Le conseil pastoral de secteur cherche à éclairer les options qu’il prend par la prière et l’écoute mutuelle, par la connaissance du magistère de l’Eglise par l’information que peuvent apporter des « experts ». Lorsqu’elles sont en conformité avec l’esprit des orientations proposées par l’Eglise universelle et le diocèse, les orientations choisies par le conseil pastoral de secteur sont prioritaires dans le secteur. 

La participation de deux membres au moins de l’équipe d’animation pastorale au conseil pastoral de secteur est nécessaire.

« Le conseil pastoral de secteur évalue régulièrement l’action de l’équipe d’animation pastorale. » (Statuts synodaux p 18)

 

A Bordeaux, le 17 octobre 1997
Cardinal Pierre Eyt
 Archevêque de Bordeaux, évêque de Bazas
« Il y va de l’essentiel des bénéfices du Synode diocésain que puisse s’instaurer dans le diocèse une méditation, à partir même de l’exemple de Jésus, sur l’exercice de l’autorité et du pouvoir de l’évêque et du prêtre notamment au sein des communautés et des conseils. Cette méditation apportera aussi des lumières aux laïcs concernant leur propre vocation et mission. Ainsi serait mieux éclairé ce que l’on doit attendre de l’autorité du pasteur et, corollairement, ce que l’on doit écarter des esprits comme non conforme à l’Evangile et à la pratique de l’Eglisecatholique. « Parmi les qualités les plus indispensables pour le ministère des prêtres, il faut mentionner la disponibilité intérieure qui leur fait rechercher non pas leur propre volonté, mais la volonté de Celui qui les a envoyés » (II Concile du Vatican, Décret sur le ministère et la vie des prêtres, 15). »
(Lettre pastorale à l’occasion de la promulgation des Statuts Synodaux, p 7-8)

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+